L’édition du Prix Nouvelles Renaissance(s] 2022 organisée par Short Édition et la Région Centre-Val de Loire touche à sa fin. Le thème était la vie, sous toutes ses formes, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a pu s’exprimer !

Un grand merci aux 401 auteurs pour leur participation et les lectures rafraîchissantes qu’ils ont offertes. Chacun a pu témoigner de sa vision du jardin et de ce qu’il lui évoque : partage, découverte, légumes, souvenirs, repos… le tout formant une très belle mosaïque colorée !

Il est maintenant temps de découvrir les 3 Lauréats et les nombreux textes recommandés de ce magnifique Prix, placé sous le signe de la diversité et de l’originalité !Trois  lauréats ont été choisis dans ce prix où diversité et fraîcheur se sont imposés comme maîtres-mots. Nous vous laissons découvrir ce beau Palmarès du Prix Nouvelles Renaissance(s] !

Charles Valois, Prix YEP’S avec Le Jardin de Géronimo
Drame, récit de guerre, histoire d’amitié, mais aussi ode à la vie, au partage, à la découverte de l’autre… Le Jardin de Géronimo c’est tout cela réuni en une histoire courte. Au milieu d’une ville qu’on a fait taire, grise et dévastée, le jardin apparait comme une tache de couleur. Ce refuge contraste habilement pour faire passer l’émotion et la douce mélancolie du narrateur. On aimerait résumer cette histoire comme il le fait : « À la fin, c’est toujours la vie qui gagne », mais il y a tellement plus.

Frédéric Pieters, Prix du Jury avec Le jardin de l’Élysée
Une écriture qui rassemble sur un sujet qui divise. Voilà la grande force de ce texte nuancé qui nous propose un regard intimiste au cœur d’un « rond-jardin »… de Gilets jaunes ! Un jardin, ce n’est rien, et pourtant c’est parfois tout un symbole lorsque, même au milieu des voitures, celui-ci permet de trouver une certaine paix intérieure. La relation entre la mère et la fille vient cristalliser une émotion discrète, mais omniprésente. La fin évite l’écueil revanchard et assume un certain recul sur l’évènement. Ici comme au fond partout, c’est bien d’hommes et de femmes qu’il s’agissait.

Félix Culpa, Prix du Public avec Les jardins de vie
Le Public a été sensible à ce beau moment d’évasion. Ce récit merveilleux où le temps, l’amour et la lumière se sèment au vent comme les graines est écrit avec beaucoup de sensibilité. Poésie et belles métaphores pour un sympathique moment de lecture mais aussi de remise en question !

Retrouvez toutes les histoires et les bonus 

Fermer