Installé depuis 2019  aux Moulins de la Fontaine à Thoré-la-Rochette,
dans le Loir-et-Cher, « Zone i » est un espace culturel dédié à l’image et l’environnement. Chaque année s’y produit de nombreux événements en lien avec la nature, l’homme et leur dualité à travers l’objectif.

 

C’est en découvrant des fenêtres, portes, volets et d’autres matériaux dans les granges abandonnées du Moulin que les fondateurs Monica Santos (scénographe) et Mat Jacob (photographe) ont eu cette idée incroyable de les récupérer et d’édifier un labyrinthe où l’on ne se perdrait pas, mais où l’on se retrouverait !

  Ils ont fait appel à Jean-Philippe Mauchien, un artiste vendômois, pour créer ce labyrinthe fait de matériaux de récupération. Cette construction a nécessité l’utilisation de 400 portes et fenêtres, de miroirs, de vis  ainsi elle présente un chemin unique et délimité que petits et grands suivront sans se perdre

« Zone I  » comme inondable, immersive, inimitable… nous surprend par sa programmation artistique d’exception.

 

 


Pour sa deuxième année consécutive l’exposition  « Le chant du Labyrinthe / Mémoires II » met en lumière au sein du labyrinthe de nouvelles photos qui témoignent de la vie en territoires vendômois. Ces images authentiques sont issues d’une collecte auprès des habitants du Vendômois, elles ont pour objectif de représenter une certaine poe?sie de la vie et de s’interroger sur le temps qui passe. Ces clichés témoignent de la vie rurale du début du XXe siècle jusqu’aux années 1980. Des témoignages à découvrir, des albums de famille à feuilleter nous imprègnent de cette époque révolue…

En parallèle, jusqu’au 7 novembre, ce sont les photos de Léa Sabourdin qui investissent le moulin du XIXe. Avec précisément deux séries « Images-forêt : les mondes en extension », et « Survivalists ».
« Image-forêt : les mondes en extension » est une série en cours de réalisation que Léa Habourdin souhaite finaliser à Zone i. Comme une ouverture vers les derniers espaces naturels et protégés que sont les forêts , lieux invisibles où les ruines sauvages se découvrent sous le regard attentif de l’objectif dont nous ne connaissons plus rien.

A découvrir cet automne ! 

 

L’exposition d’Arno Brignon, du 19 septembre au 7 novembre
Restitution de la Résidence « Terre & Territoires 2020 » dans le Moulin restauré. Pendant 2 mois, en automne 2020 Arno Brignon a marché. Il a relié Tavers à Thoré-la-Rochette, du Val de Loire au Perche vendômois en passant par la Beauce. En sillonnant ce territoire rural exploité, habité mais aussi déserté, Arno en a révélé les richesses et les failles à travers ses images réalisées avec un appareil photographique obsolète et des films argentiques périmés. Le récit humaniste et sensible qu’il a écrit lors de son cheminement solitaire évoque notre monde en mutation et tente de comprendre ce que signifie l’exploitation de la terre par l’Homme, l’écologie ou encore le « vivre ici ».

 

 

 

Samedi 25 septembre  en soirée , l’un des derniers événements de la saison sera la projection/concert en plein air avec Figures Libres . Projection de clichés « Homesick » du collectif de photographes Tendance Floue et de photographies de Michael Ackerman, Ce dernier, connu pour ses photos en noir et blanc prises dans l’urgence, restera ensuite pour l’animation d’un stage d’une semaine.

 

 

 

 

« Zone I  » est une parenthèse enchantée à découvrir en famille. !

Stages, ateliers, concerts, conférences…
Plus d’infos sur : https://www.zone-i.org/

 

Fermer